Le road-trip urugayen des Enfanturiers

Hola todos,

Après notre visite des chutes d’Iguazu pendant quelques jours, nous avons décidé de changer un peu, et de découvrir quelque chose de beaucoup moins connu, mais tout aussi typique : l’Uruguay.

Mapa-turistico uruguay

Notre périple commence donc à Salto, petite ville proche de la frontière argentine. A partir de là, nous savons que nous souhaitons découvrir le cœur de l’Uruguay avant de faire la côte, mais ce n’est pas si simple ! Les bus ne passent pas tous les jours, et très peu traversent le pays, du fait d’un gros manque de routes. Nous arrivons tout de même à repartir de Salto le lendemain matin par le bus de 5h30, pour aller jusqu’à Tacuarembo. C’est une ville que peu de touristes visitent, mais elle est très typique et très authentique.

Il nous est arrivé quelque chose d’extraordinaire dans cette ville : nous sommes allés à la mairie pour demander s’ils avaient une carte de la ville, et une dame qui y travaille nous a carrément proposé d’être notre guide pour nous faire faire le tour de la ville ! Nous sommes donc partis à pied pour faire un tour de la ville avec les explications passionnantes de Sonia, qui connait par cœur l’histoire et la culture de Tacuarembo. Nous avons même visité deux musées, toujours avec la même guide 😊
A la fin, elle a même appelé son mari, qui nous a emmené en voiture découvrir des endroits plus lointains. C’était vraiment gentil de leur part, nous sommes restés plus de trois heures ensemble ! Nous allons rester en contact et nous leur enverrons des nouvelles de la suite de notre voyage !

IMG-20170331-WA0002

Pour repartir de Tacuarembo, étant donné le manque de bus, la meilleure option qu’il nous restait était de louer une voiture ! Et devinez quoi, ils n’avaient plus qu’un pick-up !!!

P1020084

Nous sommes donc partis fièrement dans notre pick-up pour traverser le pays ! Ne croyez pas que ce sont des belles routes comme en France ! Nous nous sommes pris pour des pilotes de rallye, en conduisant dans des chemins en terre et en graviers 😊 Nous avons même fait une petite sortie de route en arrivant trop vite dans un virage ! Heureusement pas une égratignure, ni pour les pilotes et copilotes, ni même pour la voiture.
Cette traversée est extraordinaire, car le pays est totalement vide : seuls les vaches cohabitent avec les « gauchos » (prononcer gaoutchosse), l’équivalent des cow-boys américains. Ils se déplacent à cheval, s’occupent des vaches et surtout passent du temps à domestiquer de nouveaux chevaux sauvages !

Après une journée entière pour parcourir les 500km jusqu’à la côte, nous sommes arrivés dans un petit pueblo (on vous laisse deviner la traduction de pueblo), réputé pour les grandes plages de dunes, et leurs vagues, permettant de surfer !
On s’est donc jetés à l’eau dès le lendemain, pour s’initier au surf toute la matinée (et accessoirement prendre des gros coups de soleil !). C’était assez difficile mais on a quand même fini par réussir à se mettre debout tous les deux et descendre les vagues 😊 Alexis a réussi à bien s’égratigner le ventre en tombant dans très peu d’eau ! Il peut désormais inventer plein d’histoires pour justifier sa blessure de guerre !

On a rencontré d’autres jeunes qui sont des voyageurs comme nous, qui font une pause, et en profitent pour travailler dans une auberge de jeunesse. Cela leur permet d’être logés et nourris gratuitement par le propriétaire. C’est une pratique très répandue chez les voyageurs au long cours, cela permet d’économiser de l’argent, de se reposer et de prendre du temps pour préparer la suite du voyage. Petit coucou à Héloïse et Antoine avec qui on a passé une super journée près de La Paloma, à la laguna Rocha 🙂

Après ça, on a continué à longer la côte dans notre voiture, en s’arrêtant sur les plages lorsqu’on voulait faire des pauses. Avoir une voiture nous permettait d’avoir cette liberté, qu’il aurait été impossible d’avoir en voyageant en bus. Les endroits que nous avons visité étaient tous super sympas, proches de la mer etc, mais seul bémol : il n’y avait personne. Les grandes vacances d’été sont déjà finies ici (janvier-février), et donc les villes de la côte deviennent des villes fantômes !

Nous nous sommes donc arrêtés à La Perdrera, à Punta del Este (où on a approché des lions de mer en liberté de très très près !), à Montevideo, puis enfin à Colonia del Sacramento. Colonia est la ville que nous avons trouvé la plus jolie et intéressante. Nous avons pu y faire (encore) un asado, organisé par le staff de l’auberge pour réunir les voyageurs autour d’une table, c’était très sympa ! On rencontre des gens de toutes horizons : France, Brésil, Norvège, Espagne, Suisse, Allemagne, Argentine, Danemark, Uruguay bien sûr, et d’autres encore que nous n’avons plus en tête… On vous laisse admirer quelques photos supplémentaires 🙂

Rendez-vous dans une terre beaucoup plus fraîche pour le prochain article, on prépare nos doudounes et bonnets !

Muchos besos

Antoine et Alexis

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s