Bienvenidos en Patagonia

Salut la Compagnie,

La semaine dernière, nous vous avions laissés alors qu’on était en Uruguay. Depuis, nous avons parcouru de nombreux kilomètres ! Nous sommes repassés en Argentine, à Buenos Aires (Rappelez-vous, c’est la première ville qu’on avait visité) via un ferry. Heureusement que nous nous rappelions de la ville car on avait très peu de temps pour attraper notre avion pour descendre en Patagonie ! La Patagonie ? Vous vous demandez peut-être ce que c’est : un pays ? Une région ? Une ville ? Eh bien c’est tout simplement la région la plus au sud de l’Amérique du Sud ! Et la ville où nous avons atterri est Ushuaia ! (Rien à voir avec les shampooings à priori, sauf si vous trouvez un rapport ?)

IMG_3165

A peine sortis de l’avion, on tombe sur un coucher de soleil tout simplement magnifique ! Comme l’aéroport est assez proche de la ville, on va jusqu’à l’auberge à pied ! Autant vous dire que ça commence bien 😊

P1020220P1020229

La ville d’Ushuaïa, même si elle est très isolée, n’est pas si petite que ça. Il y a 60 000 habitants ! La ville est truffée de petites maisons, assez colorées, et la ville est très tournée vers la mer (en réalité le canal du Beagle). On a beau être au bout du monde, la vie n’y est cependant pas si dépaysante, on est même tombés sur un match de foot entre deux équipes de la ville !

La Patagonie est une région très sauvage, il y a peu de villes et de villages. C’est une région très connue pour ses nombreuses randonnées.
Nous sommes donc allés à pied jusqu’à un petit glacier ! Pour nous, petits citadins habitués à marcher 10 min pour aller prendre le métro, c’était un peu dur comme premier jour de randonnée, mais on s’en est bien sortis. La vue sur la ville et le canal du Beagle est vraiment magnifique, plus impressionnante que le glacier en lui-même ! On s’est approchés tout près de la glace en s’improvisant un peu alpiniste sur la fin, plutôt sympa comme cadre pour essayer 🙂

Dans les auberges, on a beau être au bout du monde, ça parle français partout ! Quand on croise des gens et qu’on commence à se parler en espagnol ou anglais, on se rend souvent compte qu’on parle tous français ! C’est très rigolo et on continue la conversation en français 😊
Il n’y a pas que des français, il y a aussi de nombreux suisses et quelques canadiens, qui parlent aussi français 😊

Le lendemain, nous sommes partis toute la journée visiter un parc national. Encore une grosse journée de marche en perspective ! Le bus pour aller jusqu’au parc était très cher, nous avons donc fait du stop pour y aller. Ça a super bien marché, car en 15 minutes un jeune s’est arrêté et nous a déposés juste à côté !
Le parc était vraiment chouette, les montagnes se jettent dans les lacs d’un bleu très pur, c’est totalement préservé et très naturel, un plaisir !

Voici un petit coucou depuis le bout de la route 3, mythique car il marque l’extrémité sud de cette route commençant en Alaska, à plus de 17000 km de là !

C’était nouvelle journée assez fatigante pour nos jambes, car nous avons marché plus de 20km avec des montées et descentes et des petits chemins escarpés dans la forêt, mais ça nous chauffe bien les jambes pour la suite du voyage où nous marcherons beaucoup ! On passe doucement les niveaux de backpacker (le débutant, celui qui commence à prendre ses marques, jusqu’au niveau extrême : le rasta qui ne rentrera jamais…).

Le lendemain, pour nous reposer, nous sommes allés visiter un musée pour en apprendre un peu plus de l’histoire de la ville. Cette ville a en fait initialement été peuplée volontairement par les familles des bagnards envoyés au bout du monde. Le musée est justement dans les murs de l’ancien bagne, dont une partie a été laissée en l’état ! Ça fait un peu froid dans le dos…
Heureusement une grande partie est également consacrée aux nombreuses et passionnantes expéditions maritimes qui ont eu lieu dans cette région difficile pour les marins

Nous avons ensuite pris un bus de 12 heures pour aller à Punta Arenas, toujours en Patagonie. Pendant le trajet, nous avons traversé le détroit de Magellan sur un bac (gros bateau tout plat), où le bus est monté. Il est très célèbre car il évite aux bateaux contournant l’Amérique du Sud de passer par le cap Horn, lieu tristement réputé pour ses nombreux naufrages ! C’était une fierté et un plaisir pour Antoine, de traverser ce détroit, surtout vu la tempête (environ 35 nœuds de vent, pour les connaisseurs).

Arrivés à Punta Arenas, première nuit sous la tente du voyage, dans un jardin chez l’habitant, après avoir eu la surprise que ce que l’on avait réservé était un simple carré de Terre ! Les joies de Booking 🙂 Ça n’était pas ce que nous avions prévu, mais finalement c’était très drôle de se débrouiller pour monter la tente, et de se blottir dans nos sacs de couchages pour ne pas avoir trop froid 😊 En effet, la nuit, il faisait environ 5 degrés et il y a beaucoup de vent !

20170404_190402.jpg

Punta Arenas n’ayant pas grand intérêt, nous sommes rapidement partis pour Puerto Natales, petite ville un peu plus haut dans le Chili, pour visiter la ville et surtout préparer pendant quelques jours notre fameux trek au parc national Torres del Paine ! Optimiser la nourriture que l’on devra porter pendant 5 jours, louer l’équipement nécessaire etc…

On vous racontera comment cela s’est passé dans notre prochain article, mais avant cela admirez la vue depuis le mirador « villa Dorotea », où nous sommes montés à côté de Puerto Natales, avant d’en redescendre au coucher du soleil, en pick-up avec des travailleurs chiliens 🙂

Besos !

Publicités

Une réflexion sur “Bienvenidos en Patagonia

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s